Remplacement
d’une dent ou de
quelques dents

Remplacement d’une ou de plusieurs dents par implant dentaire

Une dent, un implant!

Aujourd’hui, le remplacement d’une seule dent est l’utilisation la plus courante des implants dentaires. Les implants sont utilisés à cette fin depuis plusieurs dizaines d’années et de nombreuses études ont démontré leur excellent taux de succès à long terme. L’implant représente l’option de remplacement de la dentition la plus conservatrice et naturelle.  

photo-implant.jpg photo-pont.jpg

Avantages

L’implant représente l’option la plus conservatrice pour le remplacement d’une ou de plusieurs dents. Contrairement à un pont, les dents adjacentes ne sont pas impliquées et n’ont donc pas besoin d’être modifiées pour supporter la dent manquante. Le maintien d’une bonne hygiène est ainsi facilité car le passage de soie dentaire se fait comme sur une dent naturelle. En transmettant un stress directement à l’os, l’implant permet de maintenir l’intégrité de la masse osseuse et des structures faciales. L’autre alternative est une prothèse amovible qui recouvre une partie du palais et/ou de la gencive autour des dents adjacentes. En plus d’être souvent inconfortable, la prothèse doit être retirée entre chaque repas pour être nettoyer et avant de se coucher le soir. 

Consulter la vidéo

Jarjoura-Gagnon-Orthodontistes-Parodontistes-Planification-preoperatoire1.jpg Jarjoura-Gagnon-Orthodontistes-Parodontistes-Planification-preoperatoire2.jpg

Évaluation préopératoire

Un examen clinique et une évaluation radiographique préopératoires sont nécessaires afin de planifier adéquatement les différentes étapes du traitement et d’éviter les imprévus. L’examen clinique permettra, entre autre, de déterminer si vous êtes un bon candidat pour le pose d’implants et si des procédures additionnelles, comme une greffe osseuse ou une greffe de gencive, seront nécessaires avant ou en conjonction avec la pose des implants. Une évaluation détaillée de votre histoire médicale, dentaire et sociale fait aussi partie intégrante de la visite d’examen alors que certains facteurs comme le tabagisme et le bruxisme (grincement des dents) affectent le taux de succès des implants. Certaines conditions médicales peuvent même contre-indiquer la pose d’un implant.

Des radiographies sont prises lors du rendez-vous afin d’évaluer le volume osseux disponible pour la pose des implants. Une radiographie plus détaillée, en 3 dimensions, peut occasionnellement être nécessaire. Suite à l’examen, vous serez informé en détails des différentes procédures requises, de la durée anticipée du traitement et des coûts s’y rattachant. 

Jarjoura-Gagnon-Orthodontistes-Parodontistes-etapes-de-traitement-implant-1.jpg Jarjoura-Gagnon-Orthodontistes-Parodontistes-etapes-de-traitement-implant-2.jpg

Étapes de traitement

Le traitement est séparé en 2 portions distinctes: la phase chirurgicale, effectuée par le Dr Jarjoura ou Robitaille, et la phase prothétique (fabrication de la ou des dents), faite par le dentiste.

Phase chirurgicale: La gencive est déplacée et une cavité est créée dans l’os pour recevoir l’implant. La période de guérison de l’os autour de l’implant varie habituellement de 3 à 6 mois. Un cylindre métallique, le pilier de guérison, est par la suite connecté à l’implant. Il permet au dentiste d’avoir accès à la portion supérieure de l’implant pour la fabrication de la dent. L’implant et le pilier de guérison sont placés sous anesthésie locale uniquement. 

Phase prothétique (fabrication de la dent). La portion prothétique est exécuté par le dentiste. Une empreinte du pilier de guérison permet la fabrication du pilier final (connexion intermédiaire supportant la couronne) et de la couronne (dent). Ces 2 composantes sont fabriquées en laboratoire. Le procédé est assisté par ordinateur et est individualisé pour chaque patient. 

Consulter la vidéo

Greffe-osseuse-en-place.jpg Condition-preoperatoire.jpg

Greffe osseuse

Afin de prévenir le risque de perte osseuse autour de l'implant et d'assurer son succès à long terme, il est impératif que l'implant soit complètement entouré d'os. Un manque d’os au site d’implant est commun en raison de l'affaissement de l'os qui se produit suite à la perte d'une dent et de la perte osseuse souvent présente autour de la dent à remplacer, particulièrement si une infection était présente. Si une greffe osseuse est jugée nécessaire, elle peut être effectuée soit seule ou soit en conjonction avec la pose de l'implant. Plusieurs facteurs sont à considérer dont l'importance du volume d'os à regagner. Si la dent à remplacer est encore présente, la greffe peut parfois être faite au moment de l'extraction.

Consulter la vidéo

Jarjoura-Gagnon-Orthodontistes-Parodontistes-Greffe-de-gencive-implant-1.jpg GTC-implant.002.jpeg

Greffe de gencive

Une greffe de gencive peut être recommandée avec la pose de l'implant afin d'augmenter l'épaisseur de la gencive et ainsi donner une apparence plus naturelle à la couronne supportée par l'implant. En effet, la couronne donne ainsi l'impression de "sortir" de la gencive au même niveau que la dent naturelle adjacente. Cette procédure n'est habituellement suggérée que pour le remplacement des incisives supérieures, pour des raisons esthétiques.

Jarjoura-Gagnon-Orthodontistes-Parodontistes-Phase-de-maintien-implant.jpg

Phase de maintien

Tel une dent naturelle, un implant demande des soins d’hygiène quotidien et un suivi régulier par le dentiste. Des instruments particuliers seront utilisés par le dentiste pour ne pas endommager la surface du pilier. Une enflure ou rougeur de la gencive adjacente à l’implant peut indiquer un début d’infection et requiert une évaluation immédiate par le dentiste ou parodontiste.

Le sourire, on s'en occupe:
voyez par vous-même!

Cas traités
Conception web : Voyou — Performance créative